Casa Sallusti, un hébergement insolite dans les alpes-maritimes

Adieu Paris, bonjour ruches, poules, canards et moutons ! Dans l’arrière-pays niçois, Isabella a fait de la Casa Sallusti, un vrai « bain de nature » où il fait incroyablement bon vivre. Ici, on s’adapte à l’environnement, on le respecte, on s’y plonge. Isabella a pris le temps de répondre à nos questions pour nous parler de ce lieu enivrant, l’hébergement de rêve dans les Alpes-Maritimes.

L’adresse, en quelques mots

La Casa Sallusti est une « ferme hôtel ». Ici, nous avons des animaux et chacun a sa fonction : les moutons débroussaillent, les canards désherbent, ce qui entretient également le compost pour le potager ; les poules pondent des oeufs, évidemment, mais elles permettent aussi de recycler la nourriture puisqu’elles mangent tout ! Nous avons aussi des ruches pour la pollinisation et la préservation de l’espèce. Les abeilles apportent énormément de choses. Un peu de leur miel est utilisé, mais je leur en prend pas beaucoup.

Il y a également une forêt comestible composée d’arbres fruitiers, d’arbustes de baies (petits fruits, myrtilles, cassis, groseilles, framboises, baies de goji….) ; d’un jardin médicinal et aromatique, d’agrumes et de vignes. L’idée étant que chaque plante s’apporte et s’entraide. Cette forêt permet d’être autonome mais il y a également une vocation pédagogique. Le tout est sauvage mais maîtrisé, on taille uniquement ce qui gêne dans le passage !

Quelle est l’histoire de votre lieu ?

J’ai acheté le terrain en 2002, initialement je cherchais une bergerie à retaper pour y organiser des ateliers pour les enfants. Je suis tombée sur ce terrain abandonné depuis 50 ans, extrêmement pentu mais je m’y sentais bien !
C’est un terrain agricole donc je me suis inscrite comme agricultrice, même si je préfère dire paysanne.  Au départ je faisais beaucoup de cultures, il y avait une AMAP. Depuis j’ai levé le pied mais il fallait trouver une solution pour garder le lieu en étant plus souple. Je donnais des cours de cuisine et les participants me sollicitaient pour organiser des stages. Aujourd’hui il y a également des stages de yoga, des retraites, de développement personnel…
Mais on peut tout à faire venir uniquement pour les vacances, même si la majorité des voyageurs demandent aussi à participer à des ateliers !

Comment décririez-vous l’état d’esprit du lieu ? 

Serein, en harmonie avec l’environnement. C’est un retour à la nature sans faux semblants, on y est pleinement. Un confort respectueux, on consomme oui, mais l’indispensable. Ici on vit dehors, sous des tonnelles, tout est toujours ouvert.

En quoi consiste votre engagement écologique ?

Je pense qu’il est difficile de faire plus respectueux de l’environnement ! On recycle l’eau de pluie, il n’y a pas d’engrais, l’électricité est verte, nous pratiquons la permaculture, la cuisine est végétarienne et les toilettes sont sèches.

Où se restaurer ?

Chaque lodge possède une cuisine dedans et dehors avec une plancha. L’avantage c’est que la Casa est en pleine nature mais on peut faire les courses à moins d’1 km à pieds.
Si les hôtes le souhaitent, je peux préparer un panier que je laisse dans leur lodge.

Sinon, au village, j’adore la Table des Baous, une cuisine provençale typique et délicieuse !

Une activité nature à côté ?

Il y a de belles randonnées au baou de Saint-Jeannet et la mer est toute proche. On peut aussi visiter les très jolis petits villages à côté, comme Saint-Paul-de-Vence. Nous prêtons deux vélos électriques pour les petites balades.
Mais en général, une fois qu’ils sont là les voyageurs ne bougent plus ! Ils se rafraîchissent au bassin naturel ou à la rivière en contrebas.

On fait quoi quand il pleut ? 

On écoute la pluie, on se repose, on fait un sauna, un massage… C’est agréable de profiter de son lodge en restant sous les tonnelles. La Casa n’est ouverte qu’aux beaux jours, alors même si il pleut, il ne fait jamais froid !

Qu’est ce que qui vous plaît le plus dans votre métier ? 

Ce qui m’ennuierait ça serait de faire toujours la même chose mais chaque jour change, tout est différent, c’est vraiment dynamique. J’ai trouvé l’équilibre parfait, même s’il me faudrait un plus de bras !

Et l’hiver, je pars en mission humanitaire avec mon association So Food, je créé des potagers dans des pays, l’idée est de permettre aux adultes et aux enfants de renouer avec la nature en apprenant des pratiques respectueuses de l’environnement

casa sallusti nice lodge

Informations pratiques –
Hébergement Alpes-Maritimes

Comment s’y rendre : Gare TER de Cagnes sur Mer puis location de vélo ou bus N°49 direction Le Peyron où s’arrêter.

Tarifs : Le lieu est ouvert de Avril à Octobre.
 Lodge Coba 280 € pour deux personnes (6 nuitées min en juillet et août) et 40 € par lit supplémentaire. Le cabanon attenant  50 € par personne.
Lodge Babel 220€ pour deux et 40€ par lit supplémentaire ; dortoir, 8 personnes 440€.
Lodge Casa pour deux personnes (7 nuits minimum) 2800 € / 50 € par lit supplémentaire.

Contact et réservation. 

Cet hébergement dans les Alpes-Maritimes vous a plu ?
Cela vous dit de découvrir d’autres interviews de nos adresses préférées ?
On se retrouve ici !

Derniers Articles

Découvrez nos bonnes adresses écoresponsables en France, accessibles sans voiture !

Le Grand Large, l’hôtel et la mer à Belle-Île

Le Grand Large, l’hôtel et la mer à Belle-Île

À la faveur du bercement des vagues et des effluves de lavande, découvrez l’hôtel “le Grand Large” à Belle-Île-en-Mer où se mêlent le charme intemporel de l’ancien et la vue époustouflante sur l’océan. Nous avons eu la chance d’échanger avec Dominique, Directeur de...

Le Mont-Saint-Michel en train

Le Mont-Saint-Michel en train

La course pour arriver à l'heure, le paysage qui défile à la fenêtre, le jeu de cartes auquel on a joué 1000 fois et le programme que l’on revoit à la dernière minute. Chez August, vous le savez, on pense que le voyage fait partie intégrante des vacances. Une...

Dieppe

Dieppe

Durée : 3 jours, 2 nuits Gare : Dieppe Budget : 250€/pers  Le plus court chemin pour aller de Paris à la mer ? Un weekend à Dieppe ! En plus de vous faire remporter un camembert au trivial pursuit, cette information vous donnera peut être envie de sauter dans un...

Vacances j'oublie tout !

 

Bons plans, adresses, itinéraires, jeux-concours dans votre boîte mail pour passer l'été au vert !

Merci c'est dans la boîte, préparez vos valises !